Ce que cache le Téléthon

LE TELETHON ou l’Expérimentation animale en première ligne

30 ans de recherche … 2.075.795.982 euros récoltés en dons

30 ans que l’on torture les animaux ….pour rien

30 ans que cette recherche cruelle et non fiable perdure…

30 années de dons qui se comptent en milliards, alloués à un échec officiellement avoué… Argent et d’espoir perdus, qui auraient pu profiter au développement des méthodes substitutives,  une recherche plus fiable pour les hommes, une recherche sans cruauté.

Mais l’expérimentation animale et la vivisection est bien plus rentable et permet à l’industrie pharmaceutique de mettre plus facilement des médicaments sur le marché. La souffrance physique et psychologique qu’endure les animaux est indifférente aux chercheurs et à cette énorme manne qu’est l’AFM TELETHON.

Des chiots nés myopathes issus de croisements de mères et de chiens modifiés pour produire les gènes défectueux de la myopathie de Duchenne, expérimentés certains à 2 ou 3 mois , ne pouvant vivre que jusqu’à 7 mois dans de terribles souffrances : étouffements respiratoires , nourris par sonde car ne pouvant ni manger , ni se mouvoir , sondes dans les voies urinaires , dans l’abdomen etc.

Certains sont observés pour leur limite de tolérance à la douleur sans soulagement.

Parfois expérimentés dès le 2ème jour après leur naissance, grabataire jusqu’à leur mort quelques semaines plus tard.

Sachant que les différences fondamentales entre les espèces et leur métabolisme ne permets pas de déductions utiles et fiables pour les humains lorsqu’elles sont le résultat de  l’expérimentation animale,  sachant que la recherche sur la myopathie de Duchenne s’appuie sur la thérapie génique, alors que l’humain n’est pas un chien ni une souris de 70 kg … Persister à expérimenter sur les animaux complètement différents des modèles biologiques des humains, ne garantit qu’une chose, que les maladies génétiques restent pour l’instant incurables !

Quelques rapports le stipulent aisément :

  • Jordan directeur de recherches au CNRS s’exprime :

« C’est scandaleux, les gens croient qu’ils donnent de l’argent pour soigner. Or la thérapie génique n’est pas efficace.

Si les gens savaient que leur argent va d’abord servir à financer des publications scientifiques, voire la prise de brevets par quelques entreprises, ils changeraient d’avis.

Le professeur Marc Peschanski, l’un des artisans de cette thérapie génique, a déclaré qu’on fait fausse route. On progresse dans le diagnostic, mais pas pour guérir. De plus, si on progresse techniquement, on ne comprend pas mieux la complexité du vivant. »

  • Jacques Testard, directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), spécialiste en biologie de la reproduction, « père scientifique » du premier bébé éprouvette français, et auteur de plusieurs essais témoignant de son engagement pour « une science contenue dans les limites de la dignité humaine« .

“La communauté médico-scientifique, dont les gènes sont le fonds de commerce, nourrit le grand public d’illusion”.

Quel bénéfice peut-on en espérer raisonnablement aujourd’hui ? A l’hôpital Necker deux des neuf nourrissons traités par une thérapie génétique que les docteurs ont déclaré “réussie” ont développé une leucémie peu de temps après. Nos grands savants ont oublié de nous le dire ! Entêtés, ils disent que ça va bien “finir par marcher”.

Le professeur Testard n’est pourtant pas spécialement un chercheur attendri par le supplice des animaux.

Les enfants frappés par la “myopathie de Duchenne” – seulement des garçons- ne parviennent pas à fixer une enzyme qui permet la maturation des muscles. Comme tous les nouveaux-nés ont des muscles lents, on pourrait dire qu’ils sont tous myopathes à ce stade mais il arrive que la testostérone (hormone mâle) libérée après la naissance, bloque cette maturation d’où la tragique tare. L’application d’un gel progestérone dans les premières heures empêcherait cette tragédie mais il ne coûte que 2 euros donc il n’intéresse aucun laboratoire. Il vaut mieux battre le tambour du Téléthon et gaspiller chaque année des millions d’euros !

On trompe : les cœurs généreux qui donnent leur obole, souvent les personnes de peu de moyens, alors que des enseignes connues font savoir à grand bruit le nombre admirable de zéros écrits sur leurs chèques (jamais de leurs poches).

On trompe : les dévoués bénévoles qui se fatiguent à organiser manifestations et collectes : ils sont loin de se douter qu’ils donnent leur énergie à de grands laboratoires qui n’ont jamais rien pu faire pour un seul myopathe.

On trompe les familles qui se raccrochent à l’espoir.

Mais où va votre argent ?

A ces labos qui prétendent tester produits et médicaments en torturant longuement des chiens, spécialement élevés pour la torture, à des centres d’élevage de chiens spécialement conçus, modifiés pour les besoins des chercheurs ayant perdus toute conscience et dignité : le centre d’élevage des souches (le CEDS) , le centre de GANNAT  s’enrichissant grassement avec leurs immondes  « usines à chiens ».

Sans honte, le Docteur Ines Barthélémy, dans sa thèse sur l’utilisation des chiens pour la dystrophie musculaire, la myopathie de Duchenne, remercie le CEDS de « fournir des chiens à volonté ».

Alors qu’on sait que les résultats sur un animal ne veulent rien dire pour l’humain, alors qu’on peut aujourd’hui expérimenter sur des cellules-souches, à moindres frais et sans torture.

A moindre frais, mais pas pour ces labos qui “justifient leurs gros frais” de fonctionnement en répétant indéfiniment les mêmes tortures depuis 30 ans (et même 40 ans officieusement).

Il semblerait également que cet argent issu des dons obtenus par l’énorme machine commerciale qu’est l’AFM TELETHON, alimente en grande partie les “progrès” de l’arme bactériologique et l’arme au laser : rien n’est  perdu ! Et la recherche sur la cryogénie : conservation dans la glace des cadavres (de millionnaires uniquement) en attendant la découverte d’un traitement pour leur maladie, ça c’est une recherche qui marche bien. 

 

Sources :

Pratiques de Santé n°26 Déc. 03 Santé Port Royal 65 rue C. Bernard BP 189 75226 Paris Cedex 05 – Pro Anima 16 rue Vézelay 75008 Paris –Antidote Europe

Thèses : Docteur Barthélémy –Publication : Dr Théstard – Le professeur Marc Peschanski

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3146338/

http://www.medicinenet.com/script/main/art.asp?articlekey=11686

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3204088/

http://www.oniris-nantes.fr/

http://www.lemonde.fr/sante/article/2014/11/10/importante-avancee-dans-la-lutte-contre-la-myopathie-de-duchenne_4520949_1651302.html

http://neurophotonics.ca/fr/documents/fiche%20technique-vecteur%20aav.pdf

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18457225

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2213048914000168

http://www.nature.com/gt/journal/v10/n1/full/3301946a.html

http://www.nature.com/nm/journal/v13/n9/full/nm0907-1008.html

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3568385/

Comments are closed.