le CEDS Centre d’Elevage des Souches à Mézilles

Avertissement :

les visages et immatriculations ont été masquées pour éviter les condamnations, n’oubliez jamais que tout ce que vous diffusez sur les réseaux sociaux est surveillés et analysés non seulement par les forces de l’ordre mais aussi par nos adversaires.

Journée devant le CEDS à Mézilles le jeudi 9 avril 2015 Avec :

Patrick Sacco (Respectons) – Sonia (CCE²A) – Audrey Jougla, Deux journalistes de TMC-Marc Vallaud (CCE²A) et moi-même, Alex, vieux pitt bull de 15 ans ayant eu du mal à les suivre sans fatiguer.

Nous nous sommes rendus devant l’élevage de chiens (le CEDS Centre d’élevage des Souches situé à Mézilles dans l’Yonne).
Le CEDS (Centre d’élevage des Souches situé à Mézilles dans l’Yonne) ??
Des milliers de chiens à l’année destinés aux laboratoires de vivisection en France et à l’internationale sur une propriété de 14 hectares au cœur de la forêt.

Dès notre arrivée, nous commençons notre reportage, caméra au poing.
Tout à coup, un véhicule apparaît et s’arrête, puis la fenêtre s’ouvre : Monsieur Carré, lui-même, le propriétaire de l’élevage, lequel nous demande la raison de notre présence et nos identités.

C’est drôlement bizarre, il a dû repérer la taille de la caméra oui !!!

Il accepte néanmoins de répondre à quelques questions des journalistes, mais aussi de Patrick Sacco (Respectons) et Marc Vallaud (CCE²A).

Une dame arrive en voiture avec un téléphone, sûrement la secrétaire du CEDS (Centre d’élevage des souches).
Elle se range aux côtés du véhicule de Monsieur Carré.
Elle lui demande alors : « Madame veux savoir si vous rentrez manger, si vous serez là au rendez-vous de cet après-midi ou si elle y va sans vous ? ».

Message codé ?

Ensuite arrive un autre véhicule 4X4 blanc avec au volant M. Foin, le Maire de Mézilles.

Puis nous voyons arriver un véhicule de Gendarmes ceux-ci relève les identités de chacun d’entre nous.

Sonia (CCE²A) et Marc Vallaud (CCE²A) leur demandent alors : « Où sont les hélicoptères ? Sûrement sont-ils en train de faire chauffer les moteurs ? ».

Quelques temps plus tard, nous voyons arriver un gros camion des Pays-Bas (PROPLAN) qui vient livrer de la litière, puis une camionnette « Express médical » venant relever les échantillons de sang des animaux de l’élevage.

Je pense à eux, à ce qu’ils endurent, à leurs aboiements que nous percevons.
C’est dur, très dur.

Plusieurs employés passent à portée de voix l’équipe.
Dialogue récurrent :
-« vous travaillez ici ? »
-« oui »
-« avez-vous des choses à dire sur cet élevage ?
-« non »

Moi, je ne parle pas le langage des humains, mais les cris que j’entends me témoignent toute la douleur qui existe entre ces murs.

L’équipe tente de s’approcher des chenils en contournant l’élevage clôturé et bien surveillé, en passant par les bois, mais rapidement ils se rendent compte qu’ils sont suivis.

Un homme surveille effectivement en se cachant derrière des arbres en combinaison verte et bottes de caoutchouc.

L’équipe décide d’avancer dans la forêt en vérifiant qu’aucune interdiction ne soit indiquée, du coup le détour est important et je commence à fatiguer et à avoir soif. Heureusement mon maitre Patrick Sacco (Respectons) prend soin de moi, il a tout prévu, la gamelle d’eau bien sûr, mais il va même chercher la voiture pour que je n’ai pas le chemin à refaire en sens inverse.

Donc nous pensons circuler en toute légalité, sauf que soudainement une femme bien énervée arrive en face de nous venant de l’élevage par les bois, et nous crie : « c’est privé !!! »

On lui demande alors à qui appartiendrait cette partie de la forêt, mais elle nous répond qu’elle ne sait pas mais que c’est privé !
« Vous n’avez qu’à appeler le Maire !!!! »

Bien sûr elle sait qu’aucun réseau de portable ne passe ici.

Elle ne cessa de répéter « c’est privé ».
Voyant la caméra, elle se jette dessus en criant « ne filmez pas »

Marc Vallaud (CCE²A) s’interpose alors pacifiquement entre elle et la caméra sans la toucher, mais elle persiste ; nous parvenons à continuer à avancer vers la clôture de l’élevage qui possède de grandes bâches vertes destinées à masquer la visibilité.

Les journalistes arrivent tout de même à prendre quelques images par-dessus les clôtures.

Alors un homme très costaud vêtu d’une combinaison arrive d’un pas décidé, je vois Marc Vallaud (CCE²A) qui commence à se raidir mais il ne bouge pas continuant même à filmer avec son portable.

L’homme, tout sourire, se dirige droit vers Marc Vallaud (CCE²A) d’un pas lourd, et tout en disant bonjour, se jette sur le téléphone de Marc et le lui arrache des mains violemment.
Puis il l’attrape à la gorge.
Sonia tente alors de lui reprendre, en vain.

J’entends les hurlements de Marc Vallaud (CCE²A) et Sonia (CCE²A)
Et je ne peux rien faire.
Je suis un chien militant et je suis non violent.

Comme tous les humains à mes côtés, j’ai eu peur de cette violence injustifiée.

Le discours de l’homme ……qui a attaqué Marc Vallaud (CCE²A) et Sonia (CCE²A) :
« C’est une propriété privée, vous n’avez pas le droit de filmer ».

De simples images contre des coups…
Il doit y en avoir des choses à cacher….

Marc ne bronche pas et reste devant cet homme furieux. Il déclare simplement : »Vas’y, continue, frappes moi encore si tu l’oses, tu seras filmé de toute façon et tout le monde saura ce dont tu es capable ! »

Après ces violences, les tensions retombent pour cet employé, des discutions ont alors lieu, et il rend le téléphone.

Mes quatres pattes en tremblent encore.
Toute l’équipe est choquée.
Tant de violence…
Nous sommes là pour défendre la vie.
Pas compliqué si ?

Marc Vallaud (CCE²A) tout de même choqué par cette agression en a perdu ses lunettes de soleil, mais il lui demande si cette propriété est à lui ?
Non ?
Et bien alors est-il vigile chargé de la sécurité ????
Non plus bien sûr.

Nos arguments contre les siens !

Il nous dit faire ce métier depuis 25 ans, avoir travaillé pour l’armée chargé des animaux voués à l’expérimentation, mais aussi pour le centre de primates à Strasbourg et depuis des années maintenant dans cet élevage où il ne compte pas ses heures.

Il dit aimer son travail, mais penser à une reconversion (chose que nous lui souhaitons rapidement, mais pour quelle raison ?).

Il dit être dérangé par nos manifestations, par les cris des militants.
C’est l’ancien gardien et son fils entendait les militants scander les slogans.
Il avait peur de ses questions.
Que lui répondre alors pour expliquer ce que faisais son père ?

A ce jour il n’est plus gardien, c’est apparemment la jeune femme qui a pris sa place dans la maison à gauche de l’allée menant à l’élevage.

Il dit venir travailler avec une boule au ventre,
Peut-être est-ce sans doute parce qu’il n’a pas la conscience tranquille connaissant la destination et les tortures que subiront ces chiens ?
Surement aussi à cause ou grâce aux coups de projecteurs du collectif ?…
Un garde forestier arrive nous expliquant que cette partie de forêt est bien privée environ 1200 hectares appartenant à M. Petit qui refuse tout promeneur, il s’avère qu’il possède d’ailleurs tous les bois entourant l’élevage.

Je me dis alors que beaucoup de monde est arrivé très vite par hasard aujourd’hui, car c’est ce qu’ils nous ont tous répondu.

Nous repartons et rejoignons les véhicules où se trouvent les gendarmes d’ailleurs.
Prêt des véhicules mais pas sur le lieu de l’agression, qui se trouvait dans les bois non loin de là pourtant….

Marc Vallaud (CCE²A) décide de ne pas déposer plainte le soir même contre l’agresseur ayant un programme bien chargé mais il y réfléchi encore à ce jour.

Je ne développerais pas les arguments de M. Carré et de ses salariés, que nous connaissons trop bien d’ailleurs, comme ils connaissent les nôtres !

A tout(e)s mes sœurs et frères je pense à vous et je crois malgré tout en la bonté de certains humains.

Demain, un jour, une nuit nous serons tous libre.

Tous ensemble

MERCI POUR EUX

Le site internet du collectif :
http://ccea.fr/

Et notre (vôtre) page Facebook :
https://www.facebook.com/pages/CCEA-Collectif-Contre-LExpérimentation-et-lExploitation-lAnimale/182302065129379?fref=ts

L’Equipe de TMC réalise un 90′ Enquête sur les trafics d’animaux et leur exploitation, leur enquête doit finir ce mois ci, nous vous tiendrons informé de sa diffusion dès que possible.

 

Comments are closed.