NON à la promotion des cirques avec animaux à Paris

INSCRIVEZ VOS COORDONNÉES EN DESSOUS DE CHAQUE LIGNE

N’OUBLIEZ PAS DE COMPLÉTER L’ENCADRÉ EN BAS DE PAGE AVEC UN TEXTE. 

Votre prénom (obligatoire)

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet du mail (obligatoire)

Votre message (nous vous proposons ce texte que vous pouvez personnaliser. Merci toutefois de rester courtois !

Madame, Monsieur,

Vous avez dernièrement envoyé un mail aux habitants de Paris pour faire la promotion des cirques avec animaux. Je souhaite vous informer à ce sujet.

Derrière ses couleurs vives et sa musique joyeuse, le cirque est un enfer pour les animaux pour plusieurs raisons :

La captivité et les longues distances sont très difficiles à supporter pour ces animaux dont les besoins physiques nécessitent de l’espace. Ces conditions de vie et de transport engendrent folie et dépression visibles à travers des stéréotypies (troubles du comportement).
L’impossibilité de former un groupe d’individus ou de vivre en solitaire, selon l’espèce, est contraire à leurs besoins comportementaux.
Le stress qui est omniprésent lors des représentations : applaudissements, musique assourdissante et lumières agressives des spots.
La réalisation d’acrobaties contre-nature, qui exige une soumission totale obtenue en force par la peur, la privation de nourriture et la violence (fouet et pics).
Les numéros exécutés sous la menace leur infligent une souffrance physique bien réelle les conduisant à être complètement brisés psychologiquement.
Je vous rappelle que même si ces animaux sont nés en captivité cela n’enlève rien à leurs besoins fondamentaux qui sont propres à chaque espèce.

Sans compter sur l’aspect contre-éducatif que ce spectacle offre à nos enfants : non-respect d’autrui, oppression des plus faibles, espèces menacées d’extinction réduites à l’état d’esclaves.

La Fédération des Vétérinaires d’Europe, soit 46 organisations dans 38 pays, recommande l’interdiction de l’utilisation d’animaux sauvages dans les cirques en Europe et a déclaré : « Leurs exigences physiologiques, mentales et sociales ne peuvent être atteintes de manière adéquates » (communiqué de presse FVE le 6 juin 2015).

Promouvoir les cirques avec animaux c’est aussi aller à l’encontre de la sécurité des citoyens et des animaux comme le démontre les nombreux accidents qui sont à déplorer, dont récemment, l'abattage de la tigresse Mevy du cirque Bormann Moreno.

Je compte sur votre intégrité et votre bienveillance pour désormais faire exclusivement la promotion de spectacles sans animaux.

Bien cordialement.

Recopiez le texte ici :

Merci de recopier le champ de sécurité suivant : captcha

Comments are closed.