TROIS RESPONSABLES DE L’ELEVAGE DE GREEN HILL CONDAMNES A DE LA PRISON FERME !

En Italie existait un élevage de beagles destinés à l’expérimentation animale, appelé Green Hill, tout comme celui de Mézilles en France…

Après deux ans et demi de procédure , La LAV vient de remporter un victoire sans précédent : Green Hill a été reconnu coupable ! Trois responsables de l’élevage ont été accusés d’actes de cruauté, de maltraitance et d’euthanasie illégale. Roberto Bravi directeur, un an de prison et une amende ; Ghislane Rondot, directrice exécutive,un an et demi de prison ;Renzo Graziosi, vétérinaire de l’élevage, un an et demi de prison .Tous trois sont également interdit d’exercer leur activité pendant deux ans.

La LAV a montré que l’élevage préférait tuer les chiens malades plutôt que de les soigner , un simple question d’économie…Green Hill faisait reproduire les chiens afin de les remplacer au moindre cout. L’élevage ne ré ouvrira pas.

En effet, depuis mars 2015, l’élevage de chiens, de chats et de primates pour la recherche est interdit en Italie…

C’est un grand pas en avant pour tous les animaux, la justice Italienne ne s’est pas laissé impressionner par les lobbies , à quand la France et la fermeture du centre d’élevage des souches?

Source:Médiapart

Comments are closed.