Les défenseurs des animaux inaugurent le Salon de l’Agriculture !

SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE 2015

Rassemblement place de la Porte de Versailles
(Esplanade du 9 novembre 1989 – PARIS 15ème)

Les organisations partenaires dénoncent l’industrialisation de l’élevage, la multiplication des projets de « fermes/usines » intensives, le danger du traité Tafta sur les réglementations européennes « bien-être », la politique agricole menée par le gouvernement…

QUELQUES EXEMPLES :

Après la « ferme/usine » des 1000 vaches dans la Somme, un autre projet est sur le point d’aboutir, celui de la « ferme/usine » des 1400 veaux dans la Creuse. A Monts, en Indre-et-Loire, une exploitation laitière concentrera 2200 animaux. A Loueuse, dans l’Oise, une SCEA souhaite multiplier l’effectif de son élevage pour le porter à plus de 3000 porcs en bâtiment. A Beauval, dans la Somme, un poulailler géant emprisonnera, dans deux bâtiments et sans accès extérieur, 250 000 poules. Idem à Missé, dans les Deux-Sèvres, où la Préfecture a déjà donné son accord pour tripler la capacité d’un élevage qui passera de 100 000 volailles à plus de 350 000 ! Les exemples sont toujours plus nombreux, toujours plus effrayants…

NOS DEMANDES AU MINISTRE DE L’AGRICULTURE

– Faire respecter l’Article L214-1 du Code Rural qui dispose que « tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce » ;

TOUS les systèmes de cages étant incompatibles avec les besoins biologiques des espèces concernées (poules, lapins, visons…), ce type d’élevage doit être interdit !

Par ailleurs, l’animal reconnu (en droit national et européen) comme étant un être sensible, il est indispensable, c’est même un devoir, de ne pas provoquer de souffrances évitables : mutilation des animaux (porcelet, volaille…), abattage sans étourdissement préalable, etc.

RASSEMBLEMENT UNITAIRE

Le 21 février, lors de l’inauguration du Salon International de l’Agriculture, les défenseurs des animaux seront présents, porte de Versailles, pour dénoncer une « vitrine » trompeuse, mensongère, loin de la réalité de l’élevage mais aussi du transport et de l’abattage des animaux de « ferme ».

Associations présentent

Fondation Brigitte Bardot
– Oeuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs
– Asbl Animaux en Péril (Belgique)
– Asbl Wolf Eyes (Belgique)
– Collectif Oui à l’Étourdissement Dans les Abattoirs
– Protection Mondiale des Animaux de Ferme
– Collectif Contre l’Expérimentation et l’Exploitation Animales
– Confédération Nationale des SPA de France
– Association « Vénus »

Comments are closed.